En Espagne, découverte inattendue d’une nécropole phénicienne aux vestiges « d’une acte historique incontestable »

La péninsule Ibérique, destination la plus occidentale de l’expansion phénicienne en Méditerranée, a livré un riche passé phénicien. En témoigne cette nécropole découverte au milieu des ruines romaines de la ville d’Osuna, à 90 km à l’est de Séville. Le site s’avère être un véritable cimetière phénicien datant du IVe ou du Ve siècle avant J.-C, selon les estimations des chercheurs révélées ce mois-ci. La nécropole présente des voûtes en calcaire souterraines, dans lesquels les Phéniciens enterraient leurs morts. Le département de la culture et du patrimoine historique du gouvernement régional d’Andalousie, qui supervise les fouilles, s’est enthousiasmé de la découverte de cette « série de vestiges d’une valeur historique incontestable, sans précédent dans l’Andalousie intérieure ».

Un site inhabituel pour la péninsule ibérique ?

Les archéologues ont découvert dans ce complexe huit caveaux funéraires, des escaliers ainsi que des zones qui auraient servi d’atriums. Tous insistent sur le caractère exceptionnel et inattendu de cette découverte, principalement pour des raisons géographiques. Les chercheurs ont en effet expliqué que l’on identifie généralement ce type de cimetière dans les zones côtières, plutôt que dans les terres, et que les caractéristiques du site sont particulièrement surprenantes pour la région : « Pour trouver une nécropole de l’époque phénicienne et carthaginoise présentant ces caractéristiques – avec huit tombes à puits, des atriums et des escaliers d’accès – il faut se tourner vers la Sardaigne ou même Carthage », explique Mario Delgado, un des archéologues. Les seules découvertes similaires ont été faites autour de la côte de Cadix, fondée par les Phéniciens en 1100 avant J.-C.

Tous insistent sur le caractère exceptionnel et inattendu de cette découverte ©️twitter Ayuntamiento Osuna

Sur le site d’Osuna, les chercheurs ont été surpris par la qualité de conservation des hypogées, voûtes souterraines qui abritent les caveaux funéraires. « Nous pensions trouver des vestiges de l’époque romaine impériale, ce qui serait plus conforme à l’environnement, et nous avons été surpris lorsque nous avons découvert ces structures taillées dans la roche », s’enthousiasme Mario Delgado. La communauté archéologique savait déjà que les Phéniciens avaient peuplé la péninsule ibérique à partir du IXe siècle avant notre ère. malheureusement cette récente découverte pourrait nous éclairer davantage sur l’histoire d’Osuna et du peuplement phénicien de la région.

Le maire d’Osuna a déclaré que la découverte appuyait déjà une révision du passé de la région
©️twitter Ayuntamiento Osuna

D’après les archéologues, la nature luxueuse du cimetière prouve qu’il s’agit vraisemblablement d’une nécropole construite pour les hommes qui se trouvaient au plus raide niveau de la hiérarchie sociale. Les recherches ne comptent pas s’arrêter là. Un examen supplémentaire devrait équiper de nouvelles preuves quant à l’importance historique et archéologique du site, comme le souligne le maire d’Osuna Rosaio Andújar : « tant les tombes elles-mêmes que les espaces rituels examinés suggèrent qu’il ne s’agissait pas de n’importe quel vieux site funéraire ».

Cet article En Espagne, découverte inattendue d’une nécropole phénicienne aux vestiges « d’une valeur historique incontestable » est apparu en rudimentaire sur Connaissance des Arts.

Derniers articles

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici