Aurélie Clemente-Ruiz, nouvelle directrice du Musée de l’Homme

Succédant à André Delpuech, Aurélie Clemente-Ruiz prend la tête du Musée de l’Homme à Paris. Elle souhaite conserver l’esprit citoyen de l’institution tout en l’ouvrant davantage au monde contemporain.

Le 1er avril 2022, Aurélie Clemente-Ruiz a été nommée directrice du Musée de l’Homme à Paris où elle occupait depuis janvier 2021 le poste de directrice des expositions. Elle succède ainsi à André Delpuech, qui officiait à ce poste depuis 2017. Installée dans le Palais de Chaillot, au Trocadéro, depuis 1937, l’institution se consacre à la présentation de l’évolution de l’être humain et des sociétés et abrite à ce titre des collections parmi les plus importantes au monde dans les domaines de la préhistoire et de l’anthropologie. Il est l’un des trois sites parisiens du Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) avec le Jardin des Plantes et le Parc zoologique de Paris.

Des projets novateurs

Diplômée de muséologie à l’École du Louvre en 2001, Aurélie Clemente-Ruiz a commencé sa carrière en tant que chargée de collections et d’expositions à l’Institut du monde arabe (IMA), avant d’en diriger le département des expositions de 2012 à 2020. Au Musée de l’Homme, qu’elle a rejoint l’année dernière, elle a notamment assuré la réalisation des expositions « Aux frontières de l’humain » et « Sneakers, les baskets entrent au musée », présentées actuellement par l’institution. Elle est également à l’origine de deux projets novateurs pour l’ancien Musée d’Ethnographie du Trocadéro : « Portraits de France » qui mettait en lumière en 2021 les parcours de vie de 58 personnalités issues de l’immigration et des Outre-mer, et la carte blanche à l’artiste Enki Bilal, qui fait actuellement écho au programme des expositions du musée.

Aurélie Clemente-Ruiz, nomination au poste de directrice du Musée de l’Homme

S’ancrer dans le monde contemporain

En tant que directrice du Musée de l’Homme, elle aura pour mission d’accroître sa visibilité et sa fréquentation en l’ouvrant à de nouveaux publics. Aurélie Clemente-Ruiz souhaite mettre en place une grande variété de projets (expositions, rencontres, ateliers, soirées thématisées, etc.) et transformer le musée en lieu de convivialité, de connaissance et de découverte pour tous. La nouvelle directrice entend conserver « l’esprit citoyen du Musée de l’Homme » qui, depuis sa réouverture en 2015, s’empare de thématiques suscitant l’engagement. La nouvelle directrice aura également à cœur de renforcer le positionnement du musée, un des rares lieux culturels traitant à la fois de préhistoire et de sociétés, en ancrant davantage sa programmation dans le monde contemporain. Par ailleurs responsable du pôle Musées, Aurélie Clemente-Ruiz sera chargée de renforcer les liens entre le Musée de l’Homme et les autres sites du Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN).

Derniers articles

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici