Art écologique : Jeanne Goutelle, exploratrice textile

La créatrice Jeanne Goutelle valorise les savoir-faire textiles français dans un travail où l’esthétique rejoint l’engagement responsable.

Aux frontières de l’artisanat et du design, Jeanne Goutelle travaille à partir de déchets industriels. Faisant le constat que d’importants gisements de matières de très belle facture sont abandonnés ou détruits dans les entreprises textiles, la créatrice a choisi d’exploiter ces chutes de production pour créer des pièces artisanales en utilisant des savoir-faire en voie de disparition : nœuds de tapis traditionnels pour la marque Bonne Gueule en 2021, métiers à tisser Jacquard (Blanc, 2020), techniques de passementerie (Re-Weave, 2020), de crochet (Knit Knot, 2019) ou de broderie (Clan, 2019)…

Une démarche écologique et responsable

Dans une démarche écoresponsable, elle tresse, noue, tisse et entrelace sangles, rubans et cordes recyclés pour former des surfaces inédites aux couleurs vives. Ses œuvres en deux ou trois dimensions deviennent des tableaux, des sculptures, des paravents ou des éléments de scénographie.

Jeanne Goutelle, Étendard II, série Re-Weave, 2018, sangles tressées, 80 x 180 cm, collection personnelle ©️Céline Dominiak

À l’occasion de l’aménagement des salons du Conseil de l’Union européenne à Bruxelles pour la présidence française, l’agence d’architecture et de scénographie Ateliers Adeline Rispal a fait appel à Jeanne Goutelle dans le cadre de son projet L’Étoffe de l’Europe. La designer a conçu cinq paravents composés de dix-huit panneaux, à travers un tissage architectural de sangles et de rubans issus des rebuts de l’industrie textile stéphanoise.

« Le projet scénographique a été pensé dès le départ sous la forme d’une trame textile, métaphore des réseaux européens. Ma proposition de tissage des paravents à l’échelle de l’architecture met en avant la symbolique forte des réseaux, des relations humaines, des déplacements et des liens européens », dit-elle. Tant il est vrai que le cœur de son sujet est de « tisser des liens ».

Jeanne Goutelle en bref

1981
Naissance de Jeanne Goutelle à Roanne.

2001
Diplôme des Métiers d’art à l’École Duperré, à Paris.

2005-2006
Résidence Coopa Roca à Rio de Janeiro, Brésil.

2017
Création de Jeanne Goutelle Atelier à Saint-Étienne.

2019
Exposition « Liens » à la Biennale internationale design Saint-Étienne.

2019
Exposition personnelle « Clan, une histoire de liens » à La Maison du passementier, à Saint-Jean-Bonnefonds (Loire).

2020
Lauréate de la Fondation Banque Populaire, dans la catégorie Artisanat.

2020
Expose la série Re-Weave à la Biennale Émergences de Pantin.

2020
Présente l’installation Blanc dans le cadre de l’exposition « Objet Textile », à La Manufacture de Roubaix.

À voir

« Intersection(s) », dans le cadre de L’Étoffe de l’EuropeTM
au Conseil de l’Union européenne
175 rue de la Loi, 1000 Bruxelles, Belgique
www.europe2022.fr

Exposition du collectif Fil Utile (FU)
salle des Cimaises
15 rue Henri Gonnard, 42000 Saint-Étienne
dans le cadre de la Biennale internationale design Saint-Étienne
www.citedudesign.com
du 5 avril au 27 mai

Le site Internet de la créatrice textile : www.jeannegoutelle.com

Derniers articles

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici