Bilan des plantations 2021-2022 / Actualités

La saison des plantations 2021-2022 arrive à sa fin et l’heure est au bilan ! Les plantations se poursuivront jusqu’en 2026 afin d’atteindre l’objectif de 20 000 arbres plantés.

Des plantations diversifiées

Pour atteindre l’objectif de planter 20 000 arbres d’ici 2026, différentes sortes de plantations ont été effectuées sur le territoire : jeunes plants forestiers, arbres de grande dimension, arbres fruitiers, micro-forêts urbaines, etc. Le format est déterminé en fonction du contexte urbain et paysager dans lequel l’arbre va évoluer : rue, boulevard, place, espace de nature, parc ou jardin classé, accompagnement de voirie, école…

Le bon arbre à la bonne place

Il faut choisir le « bon arbre » et le mettre à la « bonne place », et ne pas oublier que deux arbres d’une même essence pourront avoir des physionomies très différentes selon l’endroit et la manière dont ils sont plantés (seul, en alignement, en micro-forêt par exemple).

L’implication des habitants et des acteurs locaux

L’implication quotidienne de multiples acteurs municipaux et des partenaires de la Ville est primordiale pour atteindre notre objectif. La Ville de Lille remercie donc pour leur engagement :

  • Les habitants, les écoles et les associations mobilisés autour des plantations citoyennes
  • Les communes associées de Lomme et d’Hellemmes
  • La Métropole Européenne de Lille
  • La Direction Interdépartementale des Routes du Nord (DIR) et la SNCF
  • Les aménageurs, les bailleurs sociaux, les promoteurs, les propriétaires de grands terrains mobilisés et incités à planter massivement, dans le cadre de la démarche « Lille Bas Carbone ».

L’adaptation au changement climatique

Le changement climatique occasionne des sécheresses printanières et estivales, des épisodes de canicule, des orages violents et tempêtes, des hivers aux températures modérées.
Quelles adaptations sont mises en place face à ces dérèglements ?

  • Le choix des essences est réalisé en fonction de leur résistance à la chaleur.
  • L’approvisionnement en eau est optimisé : paillage aux pieds des plantations pour nourrir le sol, garder la fraîcheur de la terre et limiter les « mauvaises herbes », utilisation de cristaux retenant l’eau du sol pour mieux la diffuser.
  • La qualité des sols est améliorée pour un meilleur enracinement et une meilleure croissance : engrais verts, plantations dans des fosses larges et profondes ou encore utilisation de champignons en symbiose avec les racines.

Chiffres clés

  • Plus de 17 000 arbres plantés cette saison
  • 6 écoles impliquées
  • 5 nouvelles micro-forêts (Rues Gutenberg, rue du Bazinghien, jardin des Coccinelles, échangeur autoroutier A1/A25, chemin de Bargues)
  • 162 arbres touchés par les tempêtes
  • 406 heures de mobilisation des agents suite aux ventes forts
  • 110 000 bulbes plantés à l’automne pour fleurir ce printemps

Lire aussi

Rue Solférino : quelle métamorphose ?Travaux / Projets urbains

La plus longue rue lilloise (2,1 km) va être transformée. Au programme : des modes de déplacement mieux répartis, plus d’arbres et de végétaux et…

Voir

Zoo : voyager et protégerNature/Environnement

Les six zones thématiques du parc zoologique lillois transportent les visiteurs dans d’autres contrées. Un voyage qui raconte aussi comment et pou…

Voir

Derniers articles

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici