le musée Maurice Denis rouvre ses portes

C’est à l’Académie Julian, en 1888, que Maurice Denis rencontre Paul Sérusier avec lequel il fonde le groupe des Nabis (prophètes, en hébreu). Tous veulent fonder un art nouveau qui s’éloigne d’une représentation jugée trop naturaliste. Les formes sont simplifiées, des cernes noirs contiennent les objets, des couleurs pures sont apposées de manière subjective. Denis, qui aime la peinture italienne ancienne, devient « le Nabi aux belles icônes ».

Œuvres de Jan Verkade, Pierre Bonnard, Paul Ranson, Ker-Xavier Roussel, Félix Vallotton et Paul Sérusier, présentés dans l’exposition « Bonheur rêvé », musée départemental Maurice Denis, Saint-Germain-en-Laye, 2021 (©Guy Boyer). / Pierre Bonnard

Derniers articles

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici