De Hilma af Klint à Sonia Delaunay, panorama de l’abstraction au féminin au Centre Pompidou

Après une passionnante section consacrée aux pionnières de l’abstraction dansée (Loïe Fuller, Valentine de Saint-Point, Giannina Censi), l’exposition arrive sur de mini-monographies de peintres modernes abstraites comme les Russes Olga Rozanova, Natala Goncharova, Alexandra Exter et Lioubov Popova. L’Ukrainienne Sonia Delaunay (1885-1979), souvent laissée dans l’ombre de son mari Robert Delaunay, est ici admirablement présentée avec ses travaux de tissus et de papiers colorés entourant l’immense Prismes électriques.

Détail de Prismes électriques (1914) de Sonia Delaunay, présenté dans l’exposition « Elles font l’abstraction » au Centre Pompidou, Paris, 2021 (©Guy Boyer). / Sonia Delaunay

Derniers articles

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici