À Marseille, les couleurs de Jawlensky réveillent le musée Cantini

Après avoir fréquenté les peintres expressionnistes Franz Marc et Emil Nolde à Munich, Jawlensky se réfugie en Suisse dès la déclaration de la Première Guerre mondiale. De la fenêtre de sa maison de Saint-Prex, il peint des paysages dépouillés, début de ses Variations. En quelques formes simples et des aplats de couleurs, il parvient à évoquer une atmosphère automnale ou un « Printemps humide-Crépuscule ».

Variations (1915-16) d’Alexej von Jawlensky, présentées dans l’exposition « Jawlensky » au musée Cantini, Marseille, 2021 (©Guy Boyer).

Derniers articles

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici