Sports | Transfert: Paris célèbre son nouveau roi Messi – NOUVELLES RECENTES

Paris – Messi, c’est Paris. La superstar argentine a reçu mardi un accueil royal à Paris, au cours de sa première journée de joueur du PSG, qu’il emmène dans une nouvelle dimension sportive et économique.

La “Pulga” s’est engagée jusqu’en 2023, avec une année supplémentaire en option. L’annonce officielle de son arrivée, dans la soirée, a été le clou d’une journée historique pour son nouveau club.

A son arrivée dans l’après-midi à l’aéroport du Bourget, l’attaquant, vêtu d’un tee-shirt “Ici, c’est Paris”, a salué, tout sourire, depuis une fenêtre, des fans qui l’acclamaient.

Messi, 34 ans, a ensuite passé la traditionnelle visite médicale préalable à la signature de son contrat, avant de faire un rapide passage au Parc des princes en début de soirée.

L’Argentin a pris quelques instants pour saluer les nombreux supporters venus l’accueillir, avant de filer vers le Royal Monceau, un hôtel des beaux quartiers.

Le gardien italien Gianluigi Donnarumma l’y a notamment rejoint, comme le président Nasser Al-Khelaïfi et le directeur sportif Leonardo, a constaté une journaliste de l’AFP.

Peu après son arrivée, Messi est sorti sur son balcon pour à nouveau saluer les personnes venues l’acclamer.

Après cet accueil triomphal, l’Argentin sera présenté à la presse mercredi à 11h00 (09H00 GMT), dans l’auditorium du Parc des princes, en conclusion d’une séquence que personne, ni lui ni le PSG, n’imaginait encore au début de l’été.

Et puisqu’il était écrit que la journée allait être pleine de surprises, le PSG a révélé le numéro que le mythique N.10 du Barça allait porter à Paris: le 30, celui de ses débuts comme professionnel, entre 2004 et 2006.

– Tapis rouge –

“Ca va faire mal de le voir sous un autre maillot”, a dit à l’AFP, depuis le Japon, son illustre ancien équipier Andrés Iniesta.

Alors qu’il s’apprêtait à décoller pour Paris, en début d’après-midi, le portrait géant de la “Pulga” était décroché des murs du Camp Nou, le stade où il a commencé à écrire sa légende.

Pendant ce temps-là, Paris déployait le tapis rouge pour l’Argentin, au Bourget comme au Parc des princes, où les supporters ont commencé à arriver dans la matinée.

“Ca n’arrive qu’une fois dans la vie. C’est l’un des plus gros transferts de l’histoire”, raconte Johlan Slama, étudiant en BTS.

La “Messimania” a saisi Paris depuis que le joueur a reconnu dimanche qu’une signature au PSG était une “possibilité”.

“L’arrivée de Lionel Messi au Paris Saint-Germain constitue un événement planétaire, a réagi le président de la Ligue (LFP) Vincent Labrune. Messi est magique!”

Les joueurs parisiens n’y sont pas insensibles non plus: “de nouveau réunis”, a écrit sur Instagram Neymar, qui a côtoyé Messi au Barça entre 2013 et 2017.

Avec Kylian Mbappé, s’il venait à rester, “Ney” et “Leo” formeraient l’un des trios d’attaque les plus redoutables de l’histoire, qui rappellerait la MSN de leur époque barcelonaise, aux côtés de Luis Suarez.

La presse française évoque pour Messi un salaire annuel net autour de 40 millions d’euros, et une conséquente prime à la signature.

De tels émoluments le placeraient au niveau de Neymar (36 millions d’euros), le footballeur le mieux payé de l’histoire du football français.

– L’interrogation Mbappé –

Dimanche, Messi avait dédié au Barça son dernier week-end de joueur libre. En larmes, il avait clamé son amour pour le maillot blaugrana. Interrogé sur la responsabilité de ce divorce, son père Jorge Messi a sèchement répondu mardi: “Voyez ça avec le club”.

Le Barça a annoncé jeudi renoncer à prolonger son énorme contrat, expiré en juin, qui faisait planer un risque trop élevé sur ses finances exsangues.

L’occasion était trop belle pour le PSG, dont le riche propriétaire qatarien (QSI) est en quête perpétuelle de superstars pour développer sa marque.

La puissance financière de QSI et l’allègement des règles du fair-play financier de l’UEFA ont fait le reste.

Messi va retrouver à Paris des joueurs dont il est proche, à commencer par Neymar, mais aussi Angel Di Maria, avec lequel il vient de gagner la Copa America sous les couleurs de l’Argentine.

Leur objectif: remporter la Ligue des champions, le but suprême fixé par QSI, qui attend de soulever ce trophée déjà gagné quatre fois par Messi.

Avec ou sans Mbappé ? En Espagne, l’hypothèse de le voir faire le chemin inverse, en direction du Real Madrid, gagne du terrain: “c’est possible”, a titré le quotidien AS mardi.

Le cas de l’attaquant français, en fin de contrat en juin 2022, reste en suspens. Mais l’image, dans la vidéo de bienvenue diffusée par le PSG, du drapeau argentin entre les maillots de Neymar et Mbappé, est-elle un indice qu’il restera?

Derniers articles

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici