Berne – Deux mille francs d’amende par ligne rose – NOUVELLES RECENTES

Publié9 août 2021, 17:54

Des activistes ont peint des vagues roses sur un pont à Thoune pour dénoncer la suppression d’un passage pour piétons. Une politicienne qui a participé à l’action a été condamnée pour cela.

Tous frais compris, la politicienne a été condamnée à payer 8000 francs pour altération de l’infrastructure de circulation.

Facebook / Alice Kropf

En juin 2020, quatre vagues roses ont été peintes sur le pont qui enjambe la gare de Thoune. Ce dessin a été réalisé à l’endroit même où se trouvait un passage pour piétons qui a été supprimé et n’a jamais été remis correctement. Par cette action, des militants voulaient attirer l’attention sur le manque de considération envers les piétons en ville de Thoune. «L’action visait également à montrer la rapidité avec laquelle une mesure aurait pu être appliquée», a déclaré Alice Kropf, élue municipale présente au moment des faits.

Action chèrement payée

Mais la participation de cette socialiste a eu des conséquences judiciaires. Elle a été accusée par la Ville de Thoune de dommages matériels et de violation du Code de la route, rapporte la «Jungfrau-Zeitung». Le service de la mobilité a également dénoncé les souillures et l’altération volontaire de l’infrastructure de circulation. Le Tribunal a condamné l’élue à payer 5366,70 francs plus 600 francs de frais à la Ville. Avec les honoraires d’avocat de la prévenue, la cause lui reviendra à 8000 francs, soit 2000 francs chaque vague!

L’élue est «globalement» satisfaite car elle a été acquittée du grief de violation du Code de la route. «J’étais sur place avec un gilet jaune et j’étais donc clairement visible», comment la condamnée.

(jbm)

Derniers articles

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici