Sports | JO de Tokyo – Pentathlon moderne – Valentin Prades : « Je le dis depuis cinq ans : l’objectif, c’est l’or » – NOUVELLES RECENTES

De la qualité de la préparation découle souvent la performance. Reclus durant un mois sur les hauteurs de Font-Romeu tel un “moine pyrénéen” avant de s’envoler pour Tokyo, Valentin Prades a pu constater les bienfaits de l’altitude sur le Norvégien Kristian Blummenfelt qui a aussi préparé les JO à la lisière de la frontière espagnole pour aller décrocher le titre sur triathlon.Pour l’avoir vu de près à l’entraînement, le Ventabrennais s’est dit “impressionné par la taille de sa cage thoracique quand il courrait”. Et pourtant, il en faut pour déstabiliser ce solide gaillard (1,93 m, 88 kg), sportif complet et la tête bien faite. “Ça prouve qu’on a fait un choix pertinent de se préparer un mois à Font-Romeu, les meilleurs y vont”, pense le ga

Derniers articles

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici