En Inde, un nouveau glissement de terrain dû à la mousson provoque la mort d’au moins 36 personnes – NOUVELLES RECENTES

Une nouvelle catastrophe due à des inondations. Après
l’Europe de l’Ouest, la semaine passée, et la Chine en début de semaine, c’est au tour de
l’Inde d’être noyée sous les eaux, et de compter ses morts. Au moins 36 personnes ont en effet péri dans des glissements de terrain provoqués par les pluies de mousson dans l’ouest du pays. Un bilan qui risque de s’alourdir, les disparus se comptant par dizaines, a précisé un responsable local.

Trois glissements de terrain se sont produits jeudi dans le district de Raigad, dans l’Etat de Maharashtra, dont la capitale est Bombay. Et « au moins 35 à 40 personnes sont prises au piège. Nous essayons de les secourir », a indiqué ce responsable.

Des événements fréquents pendant la mousson

La marine et l’armée de l’air unissent leurs efforts pour venir en aide à des milliers de personnes affectées par des inondations. Mais les opérations de secours sont compliquées par l’étendue des dégâts, et notamment des glissements de terrain qui ont coupé plusieurs routes, en particulier l’autoroute entre Bombay et Goa.

Inde : inondations à Bombay après de fortes pluies de mousson #AFP pic.twitter.com/kk2SCnn53u

— Agence France-Presse (@afpfr) July 16, 2021

Au moins 34 personnes ont déjà été tuées le week-end dernier en Inde, écrasées par l’effondrement d’un mur après un glissement de terrain déclenché par les fortes pluies de mousson à Bombay (ouest). Durant cette saison, qui s’étend de juin à septembre, les effondrements de bâtiments sont fréquents, les structures anciennes et chancelantes cédant sous les jours de pluie ininterrompue.

Derniers articles

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici